L’AdBlue est un produit qui permet d’éliminer les polluants des gaz d’échappements. Cette solution incolore et non toxique peut se manipuler en toute sécurité et préserve l’environnement.
L’AdBlue est ni plus ni moins qu’une solution à base d’eau et d’urée qui est dosée précisément et ensuite injectée, via un système de contrôle, dans le système d’échappement doté d’un réacteur catalytique.
L’AdBlue est stocké dans un réservoir séparé et consommé à un taux d’environ 3 % d’AdBlue/Diesel.

L’AdBlue est utilisé par une technologie avancée de contrôle de la pollution intégrée au système d’échappement et appelée réduction catalytique sélective ou SCR (Selective Catalytic Reduction). Les systèmes SCR mélangent l’AdBlue aux gaz d’échappements afin de transformer l’oxyde d’azote en eau et en azote. Les émissions d’oxyde d’azote sont générées lors de la combustion dans les moteurs diesel et représentent l’un des principaux composants des polluants atmosphériques.

L’AdBlue est un produit corrosif.
Il est recommandé de le stocker dans les réservoirs en acier inoxydable ou fabriqués avec des matériaux plastiques compatibles (polyéthylène haute densité, PVDF, EPDM, …). Si vous utilisez une pompe, il est fortement conseillé de la passer à l’eau tiède une fois par mois.

Le réactif AdBlue est sensible à la température.

  • En dessous de -11° il cristallise.
  • Au-delà de +30°, il peut se décomposer thermiquement en libérant du dioxyde de carbone (CO2) et de l’ammoniac (NH3).
  • La température de stockage doit donc être comprise entre +10°C et +25°C.

Dans ces conditions, l’AdBlue se conserve pendant 18 mois.
Il doit être stocké dans un récipient vierge et propre, réservé à cet usage exclusif.


Réglementation pour les émissions de Nox des machines agricoles.

La mise en place de normes anti-pollution pour limiter les émissions des moteurs n’épargne pas le milieu agricole. L’objectif à terme est de réduire les émissions d’oxydes d’azote et de particules. La réduction des émissions s’effectue progressivement pour atteindre des niveaux d’émissions très bas à l’horizon 2014.
Le protocole de réduction comporte ainsi cinq étapes appelées TIER (norme américaine) et EuroStage (norme européenne).
Technologie de réduction des NOx.
Pour lutter contre les gaz à effets de serre dont les gros moteurs diesel sont un des émissaires les plus important, une directive 2000/25/CE a été mise en place et concerne les émissions des engins agricoles et forestiers.
Cette directive impose un protocole de réduction des NOx (oxyde d’azote) dans les gaz d’échappements, qui comporte 5 étapes, appelées Tier (normes US) ou EuroStage ou Stage (normes CE).
A partir de l’Euro-Stage III B, les constructeurs peuvent adopter la technologie SCR sur leurs moteurs diesel. Cette technologie SCR nécessite l’introduction d’un additif dans les gaz d’échappements : L’AdBlue.